view counter
 
view counter
 
 

Nous pouvons encore attirer de nouveaux amateurs… nous pouvons tout aussi bien les perdre à nouveau

Point De Vue

Si, il y a sept ou huit ans, quelqu’un m’avait dit qu’un jour j’aimerais autant si non plus, la ‘Premier League de football’ (soccer), ou même la LNH, je l’aurais ridiculisé.

Si quelqu’un m’avait dit qu’un jour, je me lèverais à 7 h 30 un dimanche matin pour regarder la dernière course de la saison de Formule 1, je lui aurais dit qu’il se faisait des illusions.

Cependant, au fil du temps, lorsqu’une ligue autrefois populaire à mes yeux, comme la NFL, est devenue obsédée par les reprises vidéo et a modifié ses règles pour pratiquement éliminer les équipes spéciales, et lorsqu’en saison régulière de la NHL, des éléments comme les mises en échec ont pratiquement disparu, mon attention s’est finalement portée ailleurs.

Ce n’est pas que l’un ou l’autre de ces sports m’ait attiré par son propre mérite, mais dans les deux cas, c’est mon fils qu’ils ont attiré en premier. C’est en partie l’extravagance connue sous le nom de Coupe du monde 2014 qui l’a attiré vers le football, et un jeu vidéo qui l’a orien-té vers la Formule 1, mais de la même manière qu’il m’a fait découvrir une grande partie de la musique plus récente sur mon iPod, j’ai fini par remarquer ces autres options de divertissement également.

Nous avons des jeux vidéo comme « Catch Driver », grâce à Ryan Clements et son équipe. Nous avons aussi des courses extravagantes comme la North America Cup et l’Hambletonian, pour n’en citer que quelques-unes. Sommes-nous en train d’utiliser ces éléments de manière appropriée pour attirer une nouvelle et jeune base de fans ? C’est une discussion pour un autre jour peut-être.

D’une manière ou d’une autre, la Formule 1 m’a attiré, et la manière innovante dont elle présente son sport, combinée à la bataille his-torique de cette dernière saison entre la légende de la course Lewis Hamilton et le jeune arriviste effronté Max Verstappen, m’a incité à la regarder. Mais cela ne signifie pas qu’ils doivent se reposer sur leurs lauriers.

Le dimanche 12 décembre, j’ai effectivement réglé mon réveil à 7 h 30 pour que nous puissions regarder la dernière course de l’année, à Abu Dhabi, qui déterminerait le vainqueur de cette bataille épique qui a duré toute la saison et qui a vu Hamilton remporter les trois dernières courses d’affilée pour arriver à égalité des points avec Verstappen à une épreuve de la fin.

Pendant la majeure partie de la course, l’événement n’a pas déçu, et avec environ cinq tours restants (sur 58 au total), Hamilton détenait ce qui était fondamentalement une avance insurmontable d’environ 12 secondes. C’est alors que les choses se sont gâtées.

Je ne vais pas dire à un sport qui a de nombreuses années d’histoire, après avoir regardé seulement une poignée de courses, comment leurs règlements devraient être lus. Ce que je vais faire, c’est leur dire comment leur gestion de ces « règlements » a laissé perplexe un nou-veau fan. Je leur dirai qu’ils ne devraient pas me donner les règlements pour ensuite ne pas les respecter, ou les modifier en cours de course.

À cinq tours de la fin, un concurrent qui ne s’appelle ni Hamilton ni Verstappen a eu un accident , mettant la course sous caution et envoy-ant la voiture de sécurité en piste, tandis que la piste était débarrassée des débris. Les téléspectateurs ont été informés de leurs options à ce moment-là.

a) Pendant que la voiture de sécurité était en tête du peloton, TOUTES les voitures qui ont été doublées sont autorisées à dépasser les leaders et à se « déverrouiller ». La course repartirait alors avec tout le monde dans un peloton. Dans ce cas, cependant, cela prendrait trop de temps de déverrouiller tout le monde, la course se terminerait plus que probablement sous le drapeau d’avertissement et Hamilton gagnerait.

b) Toutes les voitures iraient aux stands, auraient la possibilité de chausser des pneus neufs, etc. et repartiraient ensuite de zéro. En fait, il s’agirait d’une course de cinq tours pour tous les conducteurs.

c) Laisser les voitures sur la piste, dans l’ordre dans lequel elles se trouvaient à ce moment-là - ne permettant à personne de se déver-rouiller - faire rentrer la voiture de sécurité et continuer la course telle quelle. Dans ce scénario, il n’y aurait probablement eu qu’un seul tour restant à ce moment-là, et Verstappen n’aurait probablement pas pu rattraper Hamilton parce qu’il y avait encore cinq ou six voitures à doubler devant lui et sur son chemin.

De l’avis général, la course était terminée et Hamilton allait bientôt remporter son 8e titre en carrière.

Au tout dernier moment cependant, le directeur de course a changé d’avis (et les règles, dans une certaine mesure) d’une manière dont je ne suis toujours pas sûr qu’il soit réellement autorisé à le faire. Il n’a permis qu’aux cinq ou six voitures doublées entre Hamilton et Verstappen de se dégager (contrairement à l’option “a”) et les a ensuite toutes laissées courir le dernier tour, faisant ainsi partir les deux leaders côte à côte. L’ÉNORME problème ici est qu’il savait parfaitement que Verstappen avait des pneus beaucoup plus récents sur sa voiture, ce qui rendait pratiquement impossible pour Hamilton de gagner cette course d’un tour.

Au final, Verstappen a gagné facilement - le tour, la course et le titre - et une saison de neuf mois a été décidée par un seul homme, qui n’a peut-être même pas agi dans le respect des règlements.

Au final, ils ont également perdu un nouveau fan - moi - qu’ils ont mis des décennies à attirer.

Je n’accuse pas carrément les courses attelées de faire la même erreur, mais expliquons-nous toujours CLAIREMENT les choses à nos cli-ents, avant et après coup ? Je pense aux placements, aux non-placements, aux pilotes qui s’installent avec de grands favoris, aux tests positifs, aux suspensions et à une myriade d’autres choses. Parfois nous expliquons clairement, parfois non, mais je sais que nous devons toujours nous efforcer d’attirer de nouveaux fans et continuer à donner la priorité à tous les fans, nos clients payants.

Si nous ne le faisons pas, nous finirons par les perdre pour de bon.

Dan Fisher
[email protected]


view counter
 
 
 

© 2022 Standardbred Canada. All rights reserved. Use of this site signifies your agreement and compliance with the legal disclaimer and privacy policy.

Firefox 3 Best with IE 7 Built with Drupal