view counter
 
view counter
 
 

J’aimerais que vous connaissiez son nom

Point De Vue

Il y a quinze ans, soit quelques mois après que j’aie débuté mon emploi ici au TROT, notre Service des Communications embauchait également un nouveau Rédacteur de nouvelles pour le site Web. Bien que son nom ait paru mensuellement au début de chacun des maga-zines au cours des quinze dernières années, et qu’il y apparaît encore en page six de ce dernier numéro, plusieurs d’entre vous ne le con-naissiez pas. La plupart d’entre vous le connaissiez en tant que personne de l’intérieur, comme on référait à lui dans les milliers d’articles du site web de Standardbred Canada au cours des ans, mais à mes yeux ainsi qu’aux yeux de tous les autres ayant travaillé avec lui, son nom était Jeff Renton. Il n’était pas quelqu’un de l’interne pour nous, il n’était que notre ami. Maintenant, c’est très triste, mais il est parti.

Jeff nous est arrivé en provenance du service des médias de WEG, et il était très bon dans sa tâche, mais considérant que ses deux postes professionnels étaient chez WEG et SC, il n’était pas nécessairement un grand amateur de courses. Ce qu’il était, c’était un grand amoureux de son épouse et son jeune fils.

Jeff était également un grand mordu d’humour, et il aimait rire. En plus de notre travail chez SC, les deux choses que nous partagions étaient notre amour pour les émissions ‘The Howard Stern Show, et ‘Seinfeld’. Quand nous travaillions tard le soir, et ce, plusieurs soirs, on riait beaucoup et de bon cœur lors d’émissions telles Baba Booey ou Festivus, ce qui nous aidait à passer au travers de notre travail. En effet, la plus importante contribution à TROT au fil des ans, émanait aussi bien de son grand sens de l’humour, et de son amour pour une section de magazine laquelle, selon plusieurs personnes, était populaire auprès d’eux aussi – ‘Separated At Birth’.

‘Sep At Birth’, est une idée que j’ai dû ajouter à notre publication il y a plus de 14 ans. Chacun ici aimait l’idée, mais la plupart pensait que nous manquerions de contenu après 2 ou 3 années, tout au plus. Depuis lors, nous avons reçu des suggestions et conseils de la part de lecteurs réguliers, de nos compagnons de travail et d’autres en provenance de l’industrie, mais Jeff Renton mérite d’être l’une des princi-pales raisons de la si longue popularité de ces articles. Je ne pourrais même pas commencer à deviner à combien des plus de 165 articles ‘Sep At Births’ que Jeff a écrits, mais il y en a eu beaucoup.

Plusieurs nous ont été présentés mais que nous n’avons pu utiliser au fil des ans – Jeff était un type très drôle, mais je réalise aussi que ce n’était peut-être pas tout le monde qui a un sens de l’humour comme le sien (ou le mien).

Ce mois-ci, en page 12, le nouveau ‘Separated At Birth’ est « un Renton . » C’est imprimé à sa mémoire, ayant passé les neuf dernières an-nées affiché sur un tableau de liège dans mon bureau – parce que nous n’étions pas vraiment autorisés à l’utiliser à l’époque.

Remontez aux environs de l’année 2012, peu longtemps après que les Libéraux Provinciaux eurent asséné un dur coup aux courses de chevaux en Ontario, mettant fin au programme à succès Slots-At-Racetracks. Quand le Chef de direction du moment de l’OLG, Paul Godfrey, a été prouvé avoir été l’instrument de notre fin, Jeff Renton m’a apporté l’article de Juillet 2021 – Separated At Birth – je l’ai immédiate-ment aimé. Nos patrons chez SC, savaient que l’industrie était bien mieux de faire tout ce qui était possible pour établir une bonne relation avec le nouveau gouvernement Wynne, suggérant fermement (et probablement avec raison) de ne pas utiliser le visuel.

J’ai juré à ‘Renton’ (comme je l’ai toujours appelé) qu’un jour, nous l’administrerions, d’une façon ou une autre.

En février 2020, alors que les nouvelles annonçant l’arrivée d’un virus en provenance d’Extrême Orient via l’Europe, j’ai quitté les bu-reaux de Standardbred Canada un soir, tentant de partir vers le Sud durant une semaine, à Deerfield Beach, Floride, avec ma famille. Quand j’ai quitté le bureau, Jeff me dit quelque chose qui allait comme suit, ‘Fais attention Dude… amuse-toi bien et je te verrai à ton retour. »

Je n’ai jamais remis les pieds dans le bureau depuis ce jour-là, si ce n’est autrement qu’en échangeant quelques courriels et le voyant lors d’une réunion de travail par vidéo, je n’ai jamais plus revu mon ami ‘Renton’.

Il y a quelques jours, soit le 14 juin, tous les employés de Standardbred Canada ont été avisés que M. Jeff Renton, mieux connu de nous tous comme l’Insider de TROT, était décédé au jeune âge de 43 ans – laissant derrière lui une épouse et un jeune fils qu’il adorait.

Je veux seulement que vous connaissiez son nom – le nom de famille de l’homme qui a écrit ces histoires et de nouveaux articles sur le site web de Standardbred Canada à votre intention et votre plaisir au cours des 15 dernières années. Il n’a jamais voulu être sous les feux de la rampe, même s’il les méritait.

Quant à toi, ‘Renton’ – je te verrai dans un autre monde, mon frère.


view counter
 
 
 

© 2021 Standardbred Canada. All rights reserved. Use of this site signifies your agreement and compliance with the legal disclaimer and privacy policy.

Firefox 3 Best with IE 7 Built with Drupal