ATAQ Statement To Members

Published: May 1, 2009 04:41 pm EDT

The Association Trot et Amble du Quebec (ATAQ) today uploaded a statement to its website regarding the current situation in the provincial racing industry

.

The uploaded message was in French. Trot Insider has an English version of the message, obtained via an online translator.


English Version

In recent days we have all seen the ruling of the judge Chantal Corriveau. In this trial, it is stated that a plan of arrangement must be filed no later than July 3. Without a plan filed by that date, she mentioned that the protection is lifted.

Meanwhile, a process for the sale of assets is established by the controller.

In the coming days, your leaders will discuss various options to be considered in light of known elements. We must consider the current situation as a whole. The racing industry represents 3,000 jobs in all regions of Quebec. Since the very beginning, the various associations have always demanded full respect of the contract signed in 2006. This contract protects hippodromes Aylmer, Montreal, Trois-Rivières and Quebec City.

The assessment to be made and actions to be raised to take account of all these elements. We must also understand that some noise moving to the effect that we should reconsider the offer of $9 million for purses. You should know that this offer was withdrawn by the government. This offer included a combination of factors and we must consider this offer as a whole. We can not think that the government may award an amount of $9 million annually without taking into account several other factors, including the 200 VLT machines of the racetrack in Montreal and the return of the tax on pari-mutuel to name a few two elements.

To those who say that the offer is still there, I invite them to get the letter or document from the Ministry of Finance confirmed. Any new proposal must come from the government.

It is clear that the case is political in nature and, as such, do not think that your leaders haven't taken the efforts and steps to find the necessary solutions to solving the problem. It is necessary that the people in the industry meet the government authorities to find the right solutions to our problems.

Many people can tell many stories but one must be very careful in order to avoid a breach of solidarity that will be bad for everyone in the industry in the medium and long terms.

At the risk of repetition, several elements and factors should be considered and it is in this perspective that we must address the issue. In the coming days we will contact you to inform you of the actions to be taken.


French Version

VENDREDI, 01er MAI

Au cours des derniers jours, nous avons tous pris connaissance du jugement de la Juge Chantal Corriveau. Dans ce jugement, il est précisé qu’un plan d’arrangement doit être déposé, au plus tard, le 3 juillet. Sans un plan déposé à cette date, elle mentionne que la protection sera levée.

Pendant ce temps, un processus de mise en vente des actifs est mis en place par le contrôleur.

Au cours des prochains jours, vos dirigeants discuteront des différentes options qui doivent être envisagées compte tenu des éléments connus. Nous devons considérer la situation actuelle dans son ensemble. L’industrie des courses représente 3 000 emplois dans toutes les régions du Québec. Depuis le tout début, les différentes associations ont toujours demandé le respect intégral du contrat signé en 2006. Ce contrat protégeait les hippodromes d’Aylmer, Montréal, Trois-Rivières et Québec.

L’évaluation à faire et les gestes à être posés doivent tenir compte de tous ces éléments. Il faut également comprendre que plusieurs bruits circulent à l’effet que nous devons reconsidérer l’offre de 9 millions de dollars pour les bourses. Il faut savoir que cette offre a été retirée par le gouvernement. Cette offre comportait un ensemble de facteurs et nous devons considérer cette offre dans son ensemble. Nous ne pouvons pas penser que le gouvernement peut octroyer un montant de 9 millions annuellement sans tenir compte de plusieurs autres éléments dont les 200 machines ALV de l’hippodrome de Montréal et le retour de la taxe sur le pari-mutuel pour ne nommer que ces deux éléments.

À tous ceux qui disent que l’offre est encore là, je les inviterais à obtenir la lettre ou le document du ministère des finances qui le confirme. Toute nouvelle proposition doit nécessairement provenir du gouvernement.

Il est bien certain que le dossier est de nature politique et, à ce titre, il ne faut pas penser que vos dirigeants ne font pas les efforts et les démarches nécessaires pour trouver les solutions nécessaires à la résolution du problème. Il faut nécessairement que les gens de l’industrie rencontrent les autorités gouvernementales pour trouver les bonnes solutions à nos problèmes. Les démarches de vos dirigeants s’inscrivent toujours dans l’atteinte de cet objectif.

Bien des gens peuvent raconter bien des histoires mais il faut être très prudent afin de ne pas favoriser un bris de solidarité qui sera néfaste pour tous les gens de l’industrie à moyen et long termes.

Au risque de se répéter, plusieurs éléments et facteurs doivent être considérés et c’est dans cette perspective que nous devons traiter le dossier. Au cours des prochains jours nous vous contacterons afin de vous faire part des actions qui doivent être prises.

Merci à tous et bonne fin de semaine.

Tags